Projet SEGPA 2017-2018
Article mis en ligne le 22 mai 2018

par S. Borra

Au sein du collège, l’EGPA

Enseignement Général & Professionnel Adapté

« La SEGPA accueille des élèves présentant des difficultés scolaires graves et persistantes (…).. La SEGPA n’a pas vocation à accueillir des élèves au seul titre de troubles du comportement ou de difficultés directement liées à la compréhension de la langue française ».

Les enseignements en SEGPA s’appuient sur les programmes et les compétences visés en collège.

 Circulaire n° 2015-176 du 28-10-2015

1. LES ÉLÈVES DU COLLÈGE SCOLARISÉS EN EGPA

1.2. Admission et suivi

1.2.1. Elèves pré orientés en fin de scolarité au primaire

La commission de circonscription préscolaire et élémentaire (Commission technique) constitue et instruit les dossiers des élèves. La Commission Départementale d’Orientation vers les Enseignements Adaptés du Second Degré (CDOEASD) propose une orientation et affecte les élèves. La démarche d’orientation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de ce cycle associant la classe de CM2 à la classe de sixième et comporte trois phases distinctes :

- pré-orientation fin de classe de CM2 en classe de sixième ;

- orientation en EGPA en fin de sixième.

- accord de la famille ou des représentants légaux.

1.2.2. L’orientation en EGPA au cours de la scolarité au collège

À la fin de la troisième année du cycle de consolidation (sixième), dans le cas où les difficultés de l’élève sont telles qu’elles risquent de ne pouvoir être résolues dans un dispositif d’aide, le conseil de classe peut proposer une orientation vers les enseignements adaptés.

Le dossier d’orientation est constitué en tenant compte de la procédure d’orientation adaptée (CDOEA) :

- la décision du conseil de classe comporte les éléments de nature à justifier la demande d’orientation, en particulier les données d’évaluation ;

- le bilan psychologique, réalisé par un psychologue de l’éducation nationale ;

- si internat envisagé pour répondre à un besoin éducatif spécifique : une évaluation sociale ;

- l’accord, l’opposition de la famille à cette orientation ou l’indication d’une absence de réponse.

2. EGPA : Enseignements Généraux et professionnels Adaptés

{{}}2.1. Objectifs

  • Acquisition du SCCC à l’issue de la scolarité ;
  • Acquisition du CFG (Certificat de Formation Générale) ;
  • Pour certains, acquisition du diplôme national du brevet (DNB) à la série professionnelle (DNB pro).
  • Possibilité d’accéder à une formation conduisant à une qualification de niveau V.
    Le collégien qui reçoit un enseignement adapté participe comme tous les autres collégiens à la vie de l’établissement, avec ses droits mais aussi avec ses devoirs. L’élève d’EGPA participe à toutes les activités du collège ordinaire. L’intégration des locaux est également recherchée.

2.2. Finalités d’ensemble

Au sein du collège, l’EGPA assume à l’égard des élèves en grande difficulté qu’elle accueille une responsabilité de formation dont la visée est à terme professionnelle, conjuguant des enseignements généraux, technologiques et professionnels. Une aide à l’orientation et à l’insertion des élèves est indispensable. Elle implique une information appropriée et progressive sur les filières professionnelles accessibles, sur les possibilités d’emploi, et sur les différents itinéraires possibles d’accès à la qualification.

2.2.1. La sixième de SEGPA : un prolongement du cycle de consolidation

Les élèves pré-orientés en EGPA ont des origines diverses : CM1, CM2, ULIS … Chacun est évalué en début d’année afin de définir les besoins, dans l’objectif de construire un projet pédagogique pour chacun.

« Cette première année de collège met en place des parcours de scolarisation qui favorisent la progression des élèves dans les enseignements. Elle doit permettre de réinterroger l’opportunité d’une orientation à l’issue de l’année de classe de sixième SEGPA avec une nouvelle étude du dossier. »

Cette année 2017-18, les 16 élèves de SEGPA seront inclus dans 4 classes de sixième  : 6ème1, 6ème3, 6ème5 et 6ème7. Le choix de l’inclusion totale a été fait pour répondre à plusieurs problématiques :

  • La fin du cycle de consolidation en sixième
  • La demande des familles et des élèves frustrés de ne pas pouvoir essayer tout comme leurs camarades du primaire une scolarisation « ordinaire »
  • Se donner les moyens de pouvoir orienter les élèves pré-orientés sur les critères de demande du collège et non celui de la SEGPA : scolarisation ordinaire et évaluations communes.
    Nous avons essayé de redéployer au mieux les moyens en heures du niveau sixième SEGPA pour les besoins d’accompagnement : co-animation avec des PE, PPRE spécifique avec 2 PE pour suivre les élèves pré orientés. L’objectif est d’accompagner au mieux les élèves pré orientés sur deux matières fondamentales du cycle : les mathématiques et le français afin de ne pas « saupoudrer » les moyens.

L’équipe des PE désire garder leur fonction d’enseignant spécifique à l’adaptation et ne pas être un « AP » ou un « AVS » dans la classe. Aussi, il a été décidé de placer les heures sur les matières où l’aide spécialisée peut se trouver plus opportune :

  • 10h PE sur le français :
    • 4h pour Mme Ninotta sur 2 classes suivies par Mme Lavergne*
    • 4h pour Mme Breton sur 2 classes suivies par Mme Boudoyan*
    • 1h en barrette pour Mme Ninotta et Mme Breton pour un suivi spécifique auprès des élèves pré-orientés avec compétences spécifiques à travailler en 2 groupes, en français et / ou en histoire géographie : heure PPRE sur les EDT des élèves.
  • 8h PE sur les maths : 2h par classe

Les enseignants pensent que les élèves pré-orientés ne doivent pas quitter leur classe car cela les mettraient en difficulté. Il est donc préférable que l’apport se fasse dans la classe avec des modalités à mettre en place entre PLC et PE suivant les besoins repérés (ne pas oublier que les élèves à besoins particuliers présentent des compétences très disharmoniques).

Modalités de suivi et des contenus des cours

Pour les modalités de contenu des cours, les PLC et les PE travailleront en amont par mails et réunions de concertation. Il est souhaitable de faire des binômes PLC/ PE afin de ne pas alourdir les temps de travail en commun. Toutefois, en mathématiques, M. Jouhannaud aura deux PLC en maths pour la coordination : modalités du co-enseignement, adaptations des cours et des évaluations, ….

Les temps de concertation REP+ sont des moments communs souhaités pour les concertations.

Modalités d’évaluation

Les évaluations seront adaptées si les élèves ont un PAP ou si les élèves se trouvent trop en difficulté. Cependant, l’évaluation faite par compétences, moins traumatisante pour les élèves, donnera des repères sur les compétences acquises et celles qui restent à acquérir. Soucieux de la bienveillance mais aussi de l’importance du principe de réalité à faire valoir autant pour les élèves que les parents au moment du choix d’orientation (second trimestre), il sera souhaitable de faire en sorte que les évaluations adaptées soient marquées sur le bulletin sur une ligne mentionnant :

    • Evaluation adaptée
    • Evaluation non adaptée
      Ceci est souhaitable afin de mettre cette modalité d’évaluation de façon apparente, autant pour les élèves pré-orientés que pour les élèves en grosse difficulté (important dans la constitution des dossiers de CDO).

Enfin, les devoirs communs pour tous les élèves permettront d’avoir une vue plus objective.

2.2.2. Le cycle 4 : Préparation à l’accès à une formation professionnelle, consolidation des apprentissages généraux et technologiques.

Les élèves d’EGPA ont des PLC pour l’enseignement de la technologie (seulement en 5ème), des Sciences et vie de la terre, en sciences physiques, en musique et en EPS. Les enseignements s’appuient sur les programmes du collège selon des modalités pédagogiques adaptées.

En classe de cinquième, cette année, le co-enseignement PLC/PE permettra de mutualiser les pratiques et enseignement spécialisés afin de suivre au mieux les difficultés des élèves, en particulier en SVT et sciences physiques.

Réseau des EGPA Triolet-Aragon-Alain : les classes d’EGPA du réseau apprennent à se connaître et préparent tout au long de l’année des défis en lecture, en maths et des expositions (art, histoire, …). A la fin de l’année, les trois classes de cinquième se rencontrent pour des défis cognitifs, culturels et sportifs.

À partir de la classe de quatrième, la démarche de projet amorcée en classe de cinquième évolue. Elle s’inscrit dans le cadre de situations empruntées à différents champs professionnels. En sus des enseignements disciplinaires, des enseignements préprofessionnels assurés par les professeurs de lycée professionnel sont proposés aux élèves dans le cadre de l’enseignement de complément. Les activités proposées aux élèves au sein des plateaux techniques de la section et de son réseau leur permettent de développer certaines des compétences auxquelles la formation professionnelle fera appel et de faire évoluer la représentation qu’ils se font des métiers. De durée limitée, ces travaux doivent permettre plusieurs réalisations au cours de l’année scolaire afin de construire de nouveaux apprentissages à partir de situations concrètes.

Dans une logique de parcours d’avenir, la découverte des champs professionnels se fait aussi avec les autres SEGPA du réseau des collèges Alain (Saint-Fons) et Aragon (Vénissieux) : VDM (Vente Distribution et Magasinage) et ERE (Espace Rural et Environnement) se fera par les PLP et les élèves de chaque établissement sous la forme de diaporama, vidéos, démonstration lors de visites inter-établissement. Puis les élèves, en fonction de leur désir d’approfondir leurs connaissances des champs professionnels, pourront effectuer des stages de découverte.

Le champ professionnel « Habitat » recouvre les activités relevant de trois domaines d’activité

  • la construction tournée plus particulièrement vers la réalisation du clos et du couvert de l’habitat,
  • l’aménagement, l’agencement et la finition de l’habitat,
  • les équipements techniques de l’habitat.

Les trois domaines du champ professionnel « Habitat » permettent de préparer les élèves à l’entrée en formation qualifiante à des métiers offrant de multiples débouchés grâce à une grande diversité de diplômes de niveau V :

  • CAP Installateur sanitaire, CAP Menuisier installateur, CAP Carreleur Mosaïste, CAP Peintre - Applicateur de revêtement, CAP Constructeur de canalisations des travaux publics, CAP Maçon, CAP Constructeur en béton Armé du bâtiment, CAP Solier – Moquettiste, CAP Plâtrier – Plaquiste,
  • CAP Maintenance des bâtiments de collectivité
  • CAP Constructeur de routes, CAP Constructeur en ouvrages d’art, CAP Etancheur du bâtiment et des travaux publics, CAP Constructeur d’ouvrages du bâtiment
  • CAP Menuisier fabricant, CAP Constructeur bois,
  • CAP Serrurier - Métallier
  • CAP Préparation et réalisation d’ouvrages électriques, CAP Installateur Thermique, CAP Froid et Climatisation

Le champ professionnel « Hygiène - Alimentation - Services » recouvre les activités des domaines (collèges Triolet-Alain-Aragon) :

- de la propreté ;

- des métiers de bouche ;

- de l’hôtellerie - restauration ;

- des services à la personne, aux entreprises et aux collectivités.

Poursuites possibles de scolarité en CAP (liste non exhaustive)  :

  • CAP agent polyvalent de restauration, CAP agent de propreté et d’hygiène
  • CAP cuisine, CAP restaurant, CAP service en brasserie café, CAP des métiers de l’alimentation, CAP services hôteliers
  • CAP employé de vente spécialisé (option a : produits alimentaires)
  • CAP gestion des déchets et de la propreté urbaine
  • CAP assistant technique en milieux familial et collectif, CAPA services en milieu rural
  • CAP couture flou, CAP prêt-à-porter, CAP tapissier d’ameublement décoration, CAP tapissier d’ameublement siège
  • CAP métiers du pressing, CAP métier de la blanchisserie industrielle
    Le champ professionnel « Espace rural et environnement » (collèges Aragon) recouvre les activités des domaines  :

- de la floriculture ;

- de la production légumière ;

- de l’aménagement et de l’entretien des espaces ;

- de la viticulture.

Le champ professionnel « Vente - Distribution - Magasinage » (collèges Alain) recouvre les activités des domaines :

- de la vente et du commerce de produits alimentaires et d’équipements courants ;

- de la logistique et du transport de marchandises.

En classe de troisième, l’objectif visé prioritairement est de préparer l’élève à la poursuite ultérieure d’une formation professionnelle diplômante. Les activités dont la visée est professionnelle font appel à des compétences communes à plusieurs métiers voisins. Dans ce cadre, les élèves sont amenés à effectuer des stages en milieu professionnel.

2.2.3 Objectifs des stages en milieu professionnel

À partir de la classe de quatrième, des stages en milieu professionnel participent à la découverte des activités professionnelles et des métiers, à l’acquisition d’attitudes sociales et professionnelles ainsi qu’à l’appréhension à un niveau adapté de connaissances techniques.

Les stages d’initiation en classe de quatrième (un stage de deux semaines) ont principalement pour objectif la découverte de milieux professionnels par les élèves afin de développer leurs goûts et leurs aptitudes. Au cours de ces stages, les élèves effectuent des activités pratiques et variées et, sous surveillance, des travaux légers autorisés aux mineurs par le code du travail

Les stages d’application en classe de troisième (deux stages de trois semaines) ont principalement pour objectif l’articulation entre les compétences acquises dans l’établissement scolaire et les langages techniques et les pratiques du monde professionnel. Au cours de ces stages, les élèves peuvent effectuer des travaux légers et des manipulations autorisées par le code du travail.

Les stages en milieu professionnel et leur évaluation permettent d’apprécier :

- le niveau de maîtrise, exprimé par des compétences relevant de la vie sociale et professionnelle (s’informer, analyser une situation dans sa globalité, s’impliquer dans une action, communiquer) ;

- la capacité de l’élève à se positionner dans son parcours de formation tire profit de l’éducation à l’orientation, progressivement mise en œuvre depuis son entrée en EGPA.

2.2.4 La visite des établissements de formation 

Dans le cadre de leur projet d’orientation, les élèves doivent pouvoir accéder à une large découverte des métiers qui leur sont accessibles et repérer les voies et les lieux possibles d’accès aux qualifications correspondant à leur parcours.

En complément des champs professionnels explorés par les élèves à l’occasion des activités au sein des plateaux techniques de l’EGPA, des visites pourront être organisées en lycée professionnel, en CFA et en établissement d’enseignement agricole. Ces visites doivent permettre aux élèves d’EGPA d’affiner leur projet professionnel et de découvrir :

- d’autres champs professionnels ;

- de nouveaux lieux et des organisations de travail différentes ;

- de nouvelles modalités de formation.

Le travail de découverte des champs se fera dans la continuité d’un parcours et sera tourné en troisième vers les lycées professionnels. Deux heures hebdomadaires d’éducation à l’orientation sont prévues en co-animation.

2.2.3. Les ateliers 

Les programmes et les référentiels de CAP sont pris en compte dans la mise en œuvre de la formation.

Les projets techniques mobilisent plusieurs technologies et s’appuient sur des supports qui peuvent être professionnels. Première approche de la relation clientèle d’une entreprise, la réalisation d’objets confectionnés représente une caractéristique du fonctionnement des ateliers d’EGPA. La facturation des prestations ou des fabrications se base sur un régime tarifaire propre à l’établissement et voté en C.A. Les « clients » sont les élèves, les parents, le personnel mais également des personnes extérieures qui ont eu connaissance de cette possibilité.

Voici quelques exemples d’« objets confectionnés » :

  • Préparations culinaires : entrées, quiches, desserts (tartes, cakes, crêpes, …)
  • Préparations de repas : déjeuners (formules « rapide » et « restaurant »)
  • Applications de revêtements, peinture, quelques travaux de rénovation… L’objectif est de donner aux élèves des savoirs et des savoirs faire applicables au plus grand nombre de métiers en utilisant comme support le champ professionnel « Habitat » et le champ professionnel « HAS ».
    Les groupes d’ateliers ont été définitivement constitués au deuxième trimestre de l’année de 4ème (mars 2018). Pour ce niveau, les enseignements se portent essentiellement sur la découverte de champs professionnels et le choix motivé d’un atelier en fin d’année.

En troisième, les groupes sont constitués. Les élèves découvrent des métiers, la sécurité sur les lieux de travail et réalisent des projets.

Compétences communes aux différents champs professionnels :

  • Capacités à communiquer, analyser et réaliser.
  • Respect des consignes données.
  • Recherche et décodage d’une information.
  • Organisation de son poste de travail dans l’espace, gestion, organisation du temps.
  • Lecture de plans, de dessins, de modes d’emploi
  • Approvisionnement et stocks de matériaux et matériels.
  • Connaissance des règles de sécurité.
  • Suivi, respect des différentes étapes d’un mode opératoire.
  • Relève des dimensions, des valeurs, des mesures.
  • Exécution du travail demandé.
  • Contrôle de la conformité et de la qualité du travail.
    Champ professionnel « Habitat » :
  • Préparation et pose de revêtements muraux : pose de papier peint, pose de revêtements plastiques, application de peinture de diverses natures, application de produits spéciaux (ex : produits ignifugés), réalisation de mosaïques
  • Etude et pose d’isolations : thermique, phonique, de cloisons sèches : carreaux de plâtre, placo-plâtre, siporex…
  • Coupe et pose de vitrages,
  • Réalisation de montages en plomberie, soudure.
  • Réalisation en électricité, tableau de prises, alimentations d’éclairages … .
  • Montages électroniques, circuits intégrés, montages d’alarmes incendie, robots à fonctionnement simple … .
  • Confection d’objets divers, en bois ou autres matériaux, élaboration de devis
    Champ professionnel « HAS » :
  • Préparation et distribution culinaire,
  • Formation aux normes d’hygiène professionnelles,
  • Entretien des sols et des équipements.
  • Entretien du linge.
  • Retouche et la petite confection.

2.3. ORGANISATION PÉDAGOGIQUE

2.3.1. Structure divisionnaire et effectifs.

{{}} 6èmepré orientés 5ème(1 classes) 4ème(1 classes) 3ème(1 classes) {{}}
Garçons 7 12 4 12 35
Filles 9 4 11 4 29
Total 16 17 16 16 65
Heures enseignement 26 H 26 H 28 H 31,5 H

2.3.2. L’équipe pédagogique

Les enseignements sont assurés principalement par des professeurs des écoles (PE) spécialisés, titulaires de l’option F du CAPASH ou CAPSAIS, et par des professeurs de lycée professionnel (PLP). Leur action est complétée par l’intervention de professeurs de collège (PLC). L’équipe enseignante de l’EGPA reste stable avec 4 titulaires sur cinq.

2.3.3. Heures d’enseignement

La répartition des moyens de l’EGPA s’élève à 125.5 heures poste + 16.5 HSA pour l’année scolaire 2017/2018 ; répartis de la façon suivante : 63h pour 3 PE, 31,5 h pour les PLC (anglais, italien, physique-chimie, SVT, musique, EPS) et 35 h pour les PLP.

2.3.4. Organisation du suivi

Sous l’autorité directe du chef d’établissement, le directeur adjoint chargé de la SEGPA assure l’organisation et la coordination des actions pédagogiques mises en œuvre par l’équipe pédagogique dans le cadre de réunions de coordination et de synthèse, les lundis de 15h 45 à 17h 45.

Ces jours et horaires peuvent changer en fonction des besoins. Le psychologue de l’éducation nationale (du collège), l’assistante sociale, le médecin de l’éducation nationale, l’infirmière, le conseiller principal d’éducation peuvent y être associé. Sont invités les professeurs du collège qui scolarisent des élèves d’EGPA dans leur classe. Ces réunions permettent :

- la coordination des actions pédagogiques entre les enseignants de l’EGPA et les professeurs qui interviennent auprès des élèves bénéficiant de l’EGPA ;

- la réalisation des synthèses, s’attachant particulièrement pour chaque élève à la progressivité des apprentissages et à la maîtrise des compétences et connaissances en référence au socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

Dès le début de l’année scolaire, une évaluation diagnostique est faite et les items renseignés sur PRONOTE. Les enseignants organisent leur action à partir des programmes en prenant en compte les difficultés d’apprentissage rencontrées par les élèves, ce qui favorise les échanges au sein de l’équipe enseignante :

  • la mutualisation des compétences professionnelles sur les difficultés des élèves, sur la manière de les surmonter,
  • l’explicitation des objectifs à atteindre,
  • les aménagements à mettre en œuvre dans le cadre de la différenciation pédagogique. 
    2.3.5. Rôle de l’AP en SEGPA

Le suivi des élèves d’EGPA demande beaucoup d’attention, de régularité, et d’individualisation. Aussi la présence des AP/AVS est –elle essentielle et nécessaire :

  • Suivi des cahiers et des leçons : heures d’accompagnement pour les élèves qui en ont le plus besoin
  • Reformulations, aide à la prise de notes, au suivi des cours ;
  • Aide aux enseignants en cas de « situation de crise »,
  • Accompagnement de classes plus difficile, d’élèves plus fragiles,
  • Suivis des élèves en situation de handicap ou en difficultés,
  • Aide aux déplacements 
  • Accompagnement et aide à la recherche de stage ;
  • ….
    Par décision académique cet été, les AESH (AVS) ne seront plus affectées pour le suivi des élèves en situation de handicap scolarisés en EGPA.

2.3.6. Intégration dans le collège

Les équipes enseignantes et la direction sont soucieuses de l’intégration de l’EGPA au collège : dans les projets et actions de niveau, dans la préparation aux oraux de stage, de langue, d’histoire des arts, d’examens.

Cette année avec la mise en place du cycle 3 en sixième et l’affectation définitive en EGPA à partir de la classe de 5ème, nous privilégions une inclusion complète des élèves pré orientés en EGPA au niveau sixième (16).

Objectifs année 2017-18 :

  • Travail en co enseignement pour un regard pluriel (des disciplines ou des formations différentes pour des regards croisés), des enseignements transdisciplinaires favorisant les processus métacognitifs.
  • Réflexion sur les apprentissages : entretiens individuels régulés avec les PP, suivi régulier des LPC sur PRONOTE en vie de classe et lors des synthèses de l’EGPA.
  • Travail en lien avec les entreprises et les lycées professionnels : interventions d’équipes au collège et visites tout au long de l’année.
  • EPI spécifiques en troisième EGPA avec des projets moteurs en atelier : donner plus de cohérence aux apprentissages avec des projets ouverts sur le monde du travail et sur le développement durable.

EPI spécifiques à la troisième SEGPA :

  • En HAB, M. MANEL, PLP Habitat et le PLC en sciences physiques feront découvrir aux élèves les processus de la domotique : réalisation d’une maison puis installation de systèmes dits « intelligents » pour de commandes à distance.
  • En HAS, Mme BENHAMOU (PLP Biotechnologie) et Mme VIVIEN co-animeront des cours d’SVT en lien avec la biotechnologie : observation au microscope sur le développement de bactéries, fabrication de yaourts, fromages, affiches, visites, ….

Ces EPI ont pour objectif de créer du lien entre la pratique et la théorie, d’améliorer les compétences indispensables à l‘orientation des élèves en CAP ou en Bac professionnel et de comprendre toutes les étapes de la construction d’un projet.

AP spécifique en SEGPA : 

  • 5° : 1 h d’AP seulement et module de remédiation, co-animation PE/PLC en SVT et sciences physiques
  • 4° : co-animation en maths et histoire-géo, en SVT et sciences physiques
  • 3° : l’apprentissage des langues restant difficile pour nos élèves, nous avons envisagé un AP PLP / PLC d’anglais en co-animation afin de s’appuyer sur des mises en situations concrètes.

2.4. LES EPREUVES COMMUNES, PREPARATION AUX EXAMENS

  • Les élèves de SEGPA, comme tous les autres élèves du collège participent aux devoirs communs, au DNB blanc (seulement pour les élèves qui le désirent et qui ont les moyens de le passer).
  • Une épreuve de CFG blanc en troisième  : avec les PE, PLC et PLP des collèges du réseau Triolet, Aragon, Alain. Pour tous les élèves de troisième SEGPA mais aussi pour ceux du collège en difficulté ou en retard scolaire d’au moins un an : vendredi 25 mai 2018.
  • Résultats du CFG au collège Triolet : 93,2 %
  • Le DNB pour quelques élèves d’EGPA  : sur les 6 élèves se sont présentées au DNB série professionnelle 3 ont été admis soit 50 % de réussite.
    3. L’ORIENTATION

A l’issue de la troisième, la vocation de la grande majorité des élèves est d’accéder à une formation en lycée professionnel ou en CFA afin de préparer un diplôme de niveau V.

Cette année 3 élèves n’ont pas eu leur premier vœu :

  • BAC pro refusé pour une élève dont le dossier était un peu juste mais qui avait un avis favorable en commission pré-pam. E n LC sur son choix du 2° tour, nous sommes dans l’espoir qu’elle puisse avoir son affectation à la rentrée.
  • Un Cap en LC pour un élève qui ne voulait faire qu’électricité sur Vénissieux (choix de la famille fermé). Cet élève a été sur LC en 2° position. Au deuxième tour, l’élève a eu le vœu retravaillé (Bac pro en fonderie). Cependant, lors de l’inscription, refus de s’inscrire.
  • Un élève resté sur LC sur son premier vœu mais l’élève très absentéiste n’a pas refait de vœux (parti en vacances).
  • Les autres élèves ont eu le choix du premier ou du deuxième vœu :
    • 3 CAP restaurant,
    • 1 CAP APR,
    • 1 CAP employé de commerce,
    • 1 CAP en mécanique,
    • 3 CAP prep.et real. ouvrages électriques,
    • 1 CAP serrurier métallier,
    • 1 CAP carreleur mosaïste,
    • 1 CAP métiers de l’agriculture et de l’horticulture,
    • et 1 Bac pro GA (en Lycée privé).
      Travaillée tout au long de l’année en atelier et en éducation à l’orientation, nous rencontrons les parents et les élèves de troisième lors de la première remise des bulletins des premiers et deuxième trimestre, puis sur le calendrier du collège en fin d’année.